•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les JO de Tokyo : partie remise pour l'athlète Micha Powell

Jonction 11-17

Avec Éric Robitaille

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Les JO de Tokyo : partie remise pour l'athlète Micha Powell

Rattrapage du vendredi 24 juillet 2020
Une femme sourit et pointe par-dessus son épaule un tableau indiquant le nombre de jours restants jusqu'aux Jeux olympiques de Tokyo : 478.

Malgré le report des Jeux, Micha Powell garde le moral et se prépare à représenter le Canada sur la scène internationale en 2021.

Photo : courtoisie / Micha Powell

Le 24 mars, le Japon et le Comité international olympique annonçaient le report des Jeux de Tokyo à 2021, à cause de la pandémie. Dès qu'elle a su que les Jeux olympiques d'été n'auraient pas lieu en 2020, la sprinteuse Micha Powell a commencé à penser à ses alternatives.

Pour Micha Powell, native de Montréal et résidente de Toronto, le report des Jeux était la bonne décision à prendre pour préserver la santé des athlètes. Une fois passée outre la déception de devoir attendre avant de représenter le Canada sur la scène internationale, l’athlète a adapté son entraînement aux restrictions imposées par la distanciation sociale et la fermeture des centres d’entraînement.

Le fait d’être seule, c’était difficile.

Micha Powell, sprinteur

Le manque d’accès à une piste, à son entraîneur et à ses coéquipiers a été difficile à gérer pour la jeune athlète, qui ne s’est pas pour autant laissé abattre.

Mme Powell a recommencé à s’entraîner sur une piste d’athlétisme il y a un mois, et a eu son premier entraînement avec son entraîneur jeudi. Celui-ci l’a rassurée : malgré les mois de distance, elle n’a rien perdu de sa technique.

L’été prochain, Tokyo, je vais être là!

Micha Powell, sprinteur

Le 24 juillet aurait marqué le début officiel des Jeux olympiques. Même si l’événement sportif est reporté à l’année prochaine, Micha Powell demeure positive : elle sera prête au moment où elle pourra représenter son pays sur la scène internationale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi