Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Robitaille
Audio fil du mardi 3 septembre 2019

Cette entrepreneure ramène des mets de la métropole à Hearst

Publié le

Emmanuelle Rheault
Emmanuelle Rheault, propriétaire du Café Duo à Hearst   Photo : Courtoisie

Emmanuelle Rheault est revenue dans le Nord avec l'idée de mettre sur pied une microbrasserie. Pourtant, aujourd'hui, elle ne vend pas de la bière; elle est plutôt la propriétaire d'un restaurant populaire à Hearst.

Originaire de la région, l'entrepreneure avait quitté son patelin pour poursuivre des études à Montréal et éventuellement s’installer à Toronto, où elle a oeuvré à TFO pendant une dizaine d’années.

Le rythme urbain et professionnel est devenu plus difficile avec le temps et les raisons se sont multipliées pour un retour vers le nord de l’Ontario.

Ça faisait quand même 19 ans que j’avais quitté Hearst. Je commençais à être un peu fatigué du stress qu’apportait la grande ville. Pendant toutes ses années là je savais que ça existait des endroits plus tranquilles, plus paisibles, donc j’avais envie d’y revenir.

Emmanuelle Rheault

Mais malgré un intérêt de longue date pour la microbrasserie, c’est d’abord au Café Duo qu’Emmanuelle Rheault s’est lancée en affaires.

L’été passé j’ai vu l’opportunité d’acheter une entreprise qui était déjà établie, ranconte-t-elle. Je me disais que pour prendre de l’expérience en affaires, ça serait peut-être un peu plus facile d’acheter quelque chose qui était déjà établi.

Depuis que Mme Rheault a pris le contrôle du commerce, le comptoir à emporter a commencé à vendre des mets qu’on ne trouvait pas habituellement à Hearst comme du poulet au beurre, des banh mi et des bols dragon, qui contiennent entre autres, du quinoa et des légumes frais.

J’ai ajouté quelques plats pour attirer une nouvelle clientèle peut-être un peu plus jeune ou un peu plus aventurière.

Emmanuelle Rheault, propriétaire du Café Duo à Hearst

Il a fallu convaincre [les gens de la région], raconte Emmanuelle Rheault. Au début, on faisait ces plats-là en très petites quantités. Mais dès qu’il y a eu quelques personnes qui ont goûté à ces plats-là, le mot s’est donné puis tout le monde est venu essayer ces nouveaux plats et maintenant ça marche super bien.

Pour ce qui est de la microbrasserie, Emmanuelle Rheault ne nie pas la possibilité d’un jour vendre sa bière artisanale dans la région, mais elle explique avoir certaines réserves.

J’y pense encore. Le défi de se lancer en affaires à Hearst, c’est toujours de se trouver des employés. Ça me fait hésiter beaucoup.

Chargement en cours