•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Pocatière&nbsp;: une 4<sup>e</sup> avenue qui a connu des jours meilleurs

Info-réveil

Avec Éric Gagnon

En semaine de 6 h à 9 h

La Pocatière : une 4e avenue qui a connu des jours meilleurs

Audio fil du mardi 30 octobre 2018
Sylvain Hudon, maire de La Pocatière

Sylvain Hudon, maire de La Pocatière

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada

Depuis le printemps dernier, le nombre de locaux vides augmente sur la 4e Avenue à La Pocatière. Considérant qu'il s'agit de l'une des principales artères commerciales de la ville, le maire Sylvain Hudon commence à être préoccupé par ces fermetures.

Un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

Selon le maire, la situation s'explique par un ensemble de facteurs. De un, on ne peut pas nier qu'il y a de la dénatalité dans la région. La population vieillit, diminue même, affirme M. Hudon.

Les commerces ayant pignon sur la 4e Avenue écopent. Depuis le printemps dernier, ils sont quatre à avoir choisi de mettre la clé sous la porte ou de déménager, faute d'un chiffre d'affaires intéressant.

La réalité est accentuée par le commerce en ligne, qui a modifié les habitudes d'achat des citoyens. Une situation qui s'observe partout au KRTB, même à Rivière-du-Loup.

Si le maire Hudon est loin de minimiser la situation, il insiste pour voir l'envers de la médaille. On a beaucoup de commerces qui se sont déplacés dans le parc technologique ou aux deux centres d'achat. La 4e Avenue n'est pas la seule artère commerciale que nous avons.

Il y a du mouvement tout le temps. C'est sûr que, là, ça donne un coup parce que c'est quatre entreprises qui partent en même temps. Mais, elles sont souvent remplacées par d'autres. Il ne faut pas minimiser, mais il faut aussi continuer d'encourager celles qui sont là.

Sylvain Hudon, maire de La Pocatière
La ville de La Pocatière vue du ciel.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Pocatière.

Photo : Développement économique La Pocatière

Attractivité?

Au cours des dernières années, La Pocatière a dû livrer de longs combats pour conserver ses acquis. L'usine Bombardier a souvent fait les manchettes et son avenir a été plus d'une fois remis en question. Les ruptures de services à l'hôpital Notre-Dame-de-Fatima ont aussi incité des gens à ne pas s'établir dans la région.

On a dû se battre pour Bombardier et l'hôpital. Je pense qu'on a gagné certains points, mais c'est pas un monde facile.

Sylvain Hudon, maire de La Pocatière

C'est pourquoi La Pocatière profitera du prochain plan d'urbanisme pour réfléchir à des solutions. On y travaille actuellement, assure M. Hudon.

Achat local

Toutefois, au-delà de toutes ces questions, Sylvain Hudon plaide pour que les citoyens s'approprient leurs commerces et privilégient l'achat local.

Il faut prendre la peine de les encourager ou, à tout le moins, de connaître les services qu'ils donnent. C'est ce qui peut faire la différence. Je pense qu'avec tout ce qu'on a, on est capable de faire vivre une expérience commerciale aux gens d'ici.

Sylvain Hudon, maire de La Pocatière

On compte presque 50 commerces sur la 4e Avenue, à La Pocatière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi