•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parrains et marraines virtuels pour les jeunes en confinement

Info-réveil

Avec Éric Gagnon

En semaine de 6 h à 9 h

Des parrains et marraines virtuels pour les jeunes en confinement

Rattrapage du mercredi 22 avril 2020
Des adolescents naviguent sur Internet.

Des jeunes clavardent avec un ordinateur.

Photo : iStock / Gorodenkoff

« On l'oublie souvent mais les jeunes aussi, vivent beaucoup d'anxiété en ce moment ». Tel est le plaidoyer d'Annie Lachance, coordonnatrice des Grands amis du KRTB. L'organisme a lancé l'initiative des i-P@rrains et des i-M@rraines afin que les jeunes de la région puissent, en ligne, partager ce qu'ils ressentent avec une personne de confiance.

Un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

Destiné aux jeunes de 5 à 17 ans, l'initiative se fait avec l'accord des parents. On ne voulait pas d'un service qui s'attarde au soutien scolaire parce qu'on s'est rendu compte que ça existe déjà. On voulait vraiment que les jeunes puissent parler à une personne, qu'ils puissent ventiler, qu'ils puissent avoir un moment de répit aussi. Et comme ils sont beaucoup sur les médias sociaux, c'est là qu'on a décidé d'aller les joindre, précise Annie Lachance.

On joue le rôle de courroie de transmission entre les parrains et les jeunes. On en profite pour s'assurer que les adultes qui vont donner de leur temps sont des gens de confiance.

Annie Lachance, coordonnatrice des Grands amis du KRTB

La coordonnatrice insiste particulièrement sur l'aspect sécuritaire de l'initiative. On ne veut pas qu'il y arrive d'incident et que les jeunes tombent sur des gens peu recommandables. Si un aspirant parrain ou une aspirante marraine ont un casier judiciaire, ils ne pourront pas participer. On va aussi leur demander si leur conjoint ou conjointe a un casier. Si c'est le cas, encore là, ce ne sera pas possible, tranche Mme Lachance.

Aussi bon pour les jeunes que pour les parrains et marraines

Une fois les vérifications faites, l'éventail des possibilités entre les jeunes et les parrains et marraines et infinie, explique la coordonnatrice. Oui, ça peut être un Facetime ou une discussion Messenger. Mais ça peut être aussi simple qu'un jeune qui se cherche un ami pour jouer au hockey sur sa console de jeux vidéo. Une fois qu'on a fait le lien, ce sera à eux de décider ce qu'ils font de leur nouvelle amitié, plaide Mme Lachance.

Du même souffle, Mme Lachance ajoute que l'initiative est aussi bonne pour les jeunes que pour les parrains et marraines. Tellement! On vit tous et toutes de l'anxiété. Des fois, un peu de chaleur humaine, même à distance, ça fait tellement de bien. On en a besoin, ces temps-ci, conclut la coordonnatrice.

Pour participer à l'initiative des I-P@rrains et des I-M@rraines, il suffit de se rendre sur le site web des Grands amis du KRTB où toutes les informations sont disponibles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi