Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Gagnon
Audio fil du lundi 12 août 2019

Branchement à Internet haute vitesse: la préfète du Témiscouata montre des signes d'impatience

Publié le

Un câble de connexion Internet
Un câble de connexion Internet   Photo : iStock

Le semaine dernière, Québec et Ottawa ont annoncé que dix municipalités du Bas-Saint-Laurent vont bénéficier d'un investissement de 2,5 M$ pour se brancher à Internet haute vitesse. Même si trois de ces municipalités sont dans le MRC de Témiscouata, la préfète Guylaine Sirois se dit insatisfaite de cet engagement qu'elle considère nettement insuffisant.

Un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

Même si la ministre responsable du développement régional, Marie-Eve Proulx, a elle-même dit qu'elle souhaiterait en faire davantage lors de la conférence de presse sur l'annonce, la préfète considère que les paliers de gouvernements provinciaux et fédéraux ont assez tergiversé sur ce dossier.

On demande à ce que les gouvernements forcent les entreprises à brancher les régions à leurs frais ou qu'ils offrent des modalités intéressantes pour permettre aux entreprises de venir le faire. [...] On paie des taxes comme tout le monde, ici, donc pourquoi on ne peut pas bénéficier des mêmes services aux mêmes prix?

Guylaine Sirois, préfète de la MRC de Témiscouata

Guylaine Sirois estime les investissements nécessaires dans le Témiscouata à 20, voire 30 millions de dollars pour brancher l'ensemble de la MRC à Internet haute vitesse et à la téléphonie cellulaire. C'est des sommes beaucoup trop élevées pour que de petites communautés comme les nôtres puissent le faire [par elles-même], ajoute-t-elle.

Guylaine Sirois, préfète de la MRC de Témiscouata.
Guylaine Sirois, préfète de la MRC de Témiscouata. Photo : MRC de Témiscouata

11 sur 19

Du même souffle, Mme Sirois rappelle que la majorité des municipalités de la MRC qu'elle représente ont un service qu'elle qualifie de médiocre à inexistant.

Sur les 19 municipalités de la MRC, 11 ont un service qui, au mieux, est médiocre. On atteint 5 mégabits par seconde quand le signal a le vent dans le dos, pour ainsi dire! [...] Quand on regarde autour de nous, on constate que des pays du tiers monde sont vraiment mieux desservis que nous.

Guylaine Sirois, préfète de la MRC de Témiscouata

La préfète rappelle que la ministre Proulx avait affirmé, en novembre 2018, qu'elle s'était donné l'objectif de brancher l'ensemble des régions du Québec d'ici cinq ans. Là, on nous parle maintenant de 2026. Combien de temps devrons-nous encore attendre?, se demande la préfet en conclusion.

À l'instar de maires du Haut-Pays du Kamouraska, Guylaine Sirois admet qu'elle sera particulièrement attentive aux propositions des candidats à l'élection générale fédérale d'octobre.

Chargement en cours