•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Pocatière demande à la CPTAQ de mettre de l'eau dans son vin

Info-réveil

Avec Éric Gagnon

En semaine de 6 h à 9 h

La Pocatière demande à la CPTAQ de mettre de l'eau dans son vin

Audio fil du mercredi 7 août 2019
La Ville de La Pocatière vue du ciel.

La Pocatière.

Photo : Développement économique La Pocatière

En marge de la séance ordinaire du conseil municipal du 6 août, les élus pocatois ont voté en faveur d'une résolution demandant à la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) de faire preuve de souplesse à l'égard de son projet de parc bioalimentaire.

Un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

Ce parc serait situé à proximité du Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ), à la fois sur le territoire pocatois et celui de la municipalité voisine de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.

Selon le maire Sylvain Hudon, nombreux sont les appuis à l'égard de ce projet, dont ceux de la MRC de Kamouraska et de l'Union des producteurs agricoles (UPA).

Or, toujours selon M. Hudon, la CPTAQ hésite à donner le feu vert au projet. Parmi les raisons évoquées, c'est qu'on a des places disponibles dans notre nouveau parc industriel Charles-Eugène Bouchard. Nous, on dit qu'il y a peut-être de la place, mais qu'il vaudrait mieux de laisser ces places aux entreprises industrielles qui, déjà, risquent d'occuper tout l'espace, explique le maire.

On a donc fait cette résolution pour que la Commission puisse prendre connaissance de nos arguments, avant l'audience qui aura lieu bientôt. [...] On a retravaillé sur un document explicatif. Je pense qu'il serait très logique qu'on aille de l'avant avec ce projet et qu'on favorise le développement régional. On a le CDBQ à cet endroit et j'aimerais mieux qu'on mette nos forces ensemble pour faire du maillage.

Sylvain Hudon, maire de La Pocatière

Du même souffle, le maire se dit optimiste que la CPTAQ donne raison à La Pocatière et sa voisine de Sainte-Anne.

Sylvain Hudon

Sylvain Hudon

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Un pas de plus vers la CAUCA

En février dernier, La Pocatière annonçait qu'elle n'avait pas l'intention de renouveler son contrat avec le Centre des appels d'urgence des régions de l'Est-du-Québec, le CAUREQ, en ce qui a trait à ses services d'urgence. Lors de la séance du conseil, les élus ont franchi un pas de plus vers ce transfert.

Ainsi, le service 911 et la convention incendie avec la CAUCA entrera en vigueur dès le 28 novembre 2019.

C'était un long processus. Ça a fait couler beaucoup d'encre, mais [...] nous étions rendus là, affirme le maire.

Considérant que le Service de sécurité incendie pocatois chapeaute également les municipalités de Saint-Onésime-d'Ixworth, de Saint-Roch-des-Aulnaies et de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, ces dernières passeront également à la CAUCA dès le 28 novembre.

Les quatre municipalités imitent donc Saint-Alexandre-de-Kamouraska, Saint-Joseph-de-Kamouraska, Saint-André-de-Kamouraska et Saint-Roch-des-Aulnaies qui faisaient déjà affaire avec la centrale de Chaudière-Appalaches.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi