Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Gagnon
Audio fil du vendredi 1 mars 2019

Une agence de sécurité canine bas-laurentienne signe un contrat avec GardaWorld

Publié le

Un chien beige et noir
L'un des chiens entraînés par Arnaud Wéry.   Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

S3-K9, une agence de sécurité canine créée au Bas-Saint-Laurent en octobre 2018, a signé mercredi un contrat de sous-traitance avec l'agence de sécurité GardaWorld. Cette signature permettra la création d'une vingtaine d'emplois par année, dont plusieurs dans la région.

Un texte de Marie-Christine Rioux d'après un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

L’entreprise S3-K9 propose des services de maîtres-chiens privés. Les chiens et leurs maîtres sont notamment formés pour la détection d'armes, d'explosifs, de munitions.

S3-K9 est dirigée par Arnaud Wéry, un éducateur canin né en France, et par Sylvain Arbour, un pompier de Rivière-du-Loup. M. Arbour est aussi le maître de Shadow, le chien-pisteur du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup.

GardaWorld, dont le siège social est situé à Montréal, a une réputation internationale en matière de sécurité. Mais selon Arnaud Wéry, S3-K9 est prête à relever le défi, malgré le jeune âge de l’entreprise.

Ils vont profiter de nos connaissances et de notre savoir-faire. [...] On travaille depuis deux ans sur la formation et on a pu proposer des gens compétents et professionnels pour pouvoir développer ce contrat avec Garda.

Arnaud Wéry, éducateur canin et cofondateur de S3-K9

La valeur du contrat signé entre GardaWorld et S3-K9 demeure toutefois confidentielle puisque ce dernier a été conclu entre deux entreprises privées.

M. Wéry assure tout de même que plusieurs emplois seront créés au Bas-Saint-Laurent chaque année grâce à cette entente.

On a déjà des gens du Bas-Saint-Laurent qui sont formés, depuis deux ans. On recrute donc ces gens qui ont été formés, que ce soit en détection de diverses matières ou bien, chiens de sécurité, explique-t-il.

Un chien est tenu en laisse par un harnais.
Des chiens semblables à celui-ci sont employés par S3-K9. Photo : Radio-Canada

Il ajoute que ses maîtres-chiens pourraient être requis dans divers contextes dans la région. Ils pourraient notamment être employés pour aider à assurer la sécurité dans des événements publics, pour surveiller des chantiers ou pour assurer la protection des potentielles usines de cannabis.

Avec le chien, on va plus dissuader. Alors, comme on impose le respect beaucoup plus avec un chien, on peut facilement faire des missions qui vont être plus ou moins de “respect”. [...] Si on met juste un seul gardien, on risque d’avoir un peu plus d’échauffourées.

Arnaud Wéry, éducateur canin et cofondateur de S3-K9

M. Wéry soutient que la présence de chiens pisteurs suffit souvent à décourager les gens qui seraient tentés d’entrer sur un site avec des armes ou des objets prohibés.

D'ailleurs, lors du précédent Festival aérien à Rivière-du-Loup, des chiens de S3-K9 ont été requis pour assurer la sécurité sur le site. À l’époque, les services des maîtres-chiens avaient été offerts bénévolement.

L’idée est venue de Sylvain Arbour, de faire de la promotion pour les chiens. Finalement, tous les gens ont “capoté” sur les chiens et puis on a fait une très belle job. Alors, tout le monde était content. On s’est dit qu’on va essayer de mettre en place une structure professionnelle. Suite à ça, on a créé, deux ans plus tard, S3-K9, raconte Arnaud Wéry.

La truffe d'un chien, en gros plan
Les chiens pisteurs peuvent aider à assurer la sécurité lors d'événements publics. Photo : iStock

L’entente conclue avec GardaWorld est en vigueur dès maintenant.

Chargement en cours