Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Gagnon
Audio fil du mercredi 27 février 2019

Service 911: tout le Kamouraska pourrait passer au CAUCA

Publié le

Un pompier du service des incendies à la ville de Québec supervise le déroulement des opérations. Le froid mordant de fin décembre complique la tâche.
Des véhicules d'urgences sont stationnés en arrière-plan, tous gyrophares allumés.
Le conseil de sécurité incendie (CSI) de la MRC du Kamouraska a recommandé à toutes les municipalités du territoire de souscrire aux services du Centre des appels d'urgence de Chaudière-Appalaches.   Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

La totalité des municipalités de la MRC de Kamouraska pourrait se tourner vers le Centre des appels d'urgence de Chaudière-Appalaches (CAUCA) pour son service 911. C'est, du moins, ce que le conseil de sécurité incendie (CSI) de la MRC a recommandé aux municipalités du territoire.

Un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

Lors de la plus récente séance ordinaire du conseil municipal de La Pocatière, les élus ont voté en faveur d'une résolution prévenant le Centre d'appels d'urgence de l'Est-du-Québec (CAUREQ) que la Ville ne souhaite pas renouveler son entente pour l'année 2020.

Cette initiative pourrait être imitée par l'ensemble des municipalités du Kamouraska. La MRC a voté en faveur d'une résolution le 14 septembre dernier, recommandant aux administrations du territoire de se tourner vers le CAUCA.

Le CSI a évalué que les technologies offertes par le CAUCA répondent mieux aux besoins de nos services d'urgence, explique Yvon Soucy, préfet de la MRC. Ce n'est pas une question de coûts, précise-t-il.

S'il peut sembler curieux qu'une MRC située au Bas-Saint-Laurent se tourne vers la région de Chaudière-Appalaches pour son service 911, le préfet précise que ce n'est pas une situation inhabituelle au Québec.

Par exemple, nous étions dans Vaudreuil-Soulanges il y a quelques semaines, le directeur général (de la MRC) et moi. Ils souscrivent aux services du CAUCA, eux aussi. Toutes les centrales accréditées au Québec peuvent offrir leurs services à n'importe quelle municipalité. C'est pas unique à nous.

Yvon Soucy, préfet de la MRC de Kamouraska
Le préfet de la MRC de Kamouraska, Yvon Soucy
Le préfet de la MRC de Kamouraska, Yvon Soucy Photo : Radio-Canada/Patrick Bergeron

De compétence municipale

Du même souffle, le préfet rappelle que cette décision relève des municipalités. On a fait une recommandation mais ce n'est pas à nous de décider. On a demandé aux municipalités qui ne souscrivent pas aux services du CAUCA de prévenir le CAUREQ, avant le 30 mai, de leur intention de renouveler leur entente avec eux ou pas, explique M. Soucy.

Toujours selon le préfet, les municipalités de Saint-André-de-Kamouraska, de Saint-Alexandre-de-Kamouraska, de Saint-Joseph-de-Kamouraska et de Saint-Roch-des-Aulnaies sont déjà affiliées au CAUCA.

Une harmonisation souhaitée

Si le directeur du Service de sécurité incendie de La Pocatière, Stéphane Dubé, n'a pas voulu accorder d'entrevue formelle à ce moment-ci puisqu'il considère que le dossier est politique, il a tout de même précisé que l'utilisation de deux centrales d'appels d'urgence sur le territoire peut s'avérer problématique.

Un avis partagé par Yvon Soucy qui explique que le Service de sécurité incendie de La Pocatière se retrouve coincé. Le SSI de La Pocatière se charge aussi du territoire de Saint-Roch. Or, Saint-Roch est avec le CAUCA et La Pocatière est avec, jusqu'à nouvel ordre, le CAUREQ. C'est donc deux technologies différentes, deux façons de fonctionner. Ça peut amener des confusions, souligne Yvon Soucy.

Les municipalités du Kamouraska qui souscrivent actuellement aux services du CAUREQ verront leur entente arriver à échéance le 31 décembre 2019.

Chargement en cours