Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Gagnon
Audio fil du lundi 28 janvier 2019

Un projet de garderie particulier à Saint-Marc-du-Lac-Long

Publié le

Gros plan sur des blocs déposés sur une table, avec des enfants en arrière plan
Les principaux intervenants souhaitent que le projet de garderie soit prêt à l'automne 2019.   Photo : Radio-Canada / Patrick Pilon

Comme bien d'autres municipalités du Bas-Saint-Laurent, Saint-Marc-du-Lac-Long, au Témiscouata, fait tout en son pouvoir pour éviter sa dévitalisation. Dans le but de convaincre des familles de s'y établir, l'administration municipale travaille actuellement à l'élaboration d'un projet de garderie hors du commun.

Un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

Selon Carole Tardif, agente de développement de la municipalité, une garderie en milieu familial à même l'école Saint-Marc serait l'option privilégiée par les principaux intervenants du milieu. Inhabituel, ce projet nécessiterait une dérogation du ministère de la Famille.

Habituellement, dans une école, on parle d'une garderie en milieu scolaire. Or, de notre côté, une garderie en milieu familial répondrait mieux aux besoins de la communauté, explique Mme Tardif. Cette approche permettrait aux éducateurs ou éducatrices présentes de préparer les lunchs, ce qui n'est pas permis dans une garderie en milieu scolaire.

Actuellement, l'école primaire Saint-Marc n'offre pas de volet académique puisque le nombre minimal d'élèves inscrits n'a pas été atteint, en cette année scolaire 2018-2019.

On a été confrontés, à l'automne, à la fin des opérations académiques. Ça a accéléré la réflexion du conseil municipal face à un projet qui pourrait venir [bonifier les services] aux parents pour qu'ils soient intéressés à venir s'établir à Saint-Marc-du-Lac-Long.

Carole Tardif, agente de développement de Saint-Marc-du-Lac-Long

Carole Tardif affirme qu'un tel projet pourrait contribuer à augmenter le nombre d'inscriptions à l'école et, ainsi, relancer ses activités principales.

On souhaite que le projet soit prêt pour l'automne, ajoute Mme Tardif. Nous avons bon espoir que Québec donne le feu vert à notre demande parce que ce sont des projets comme ceux-là qui contribuent à revitaliser nos municipalités et assurer notre survie, conclut-elle.

La Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, qui chapeaute l'école Saint-Marc, se dit prête à appuyer le projet.

Chargement en cours