Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Gagnon
Audio fil du vendredi 18 janvier 2019

Défi Everest : La Pocatière ne sera pas seule à s'ajouter au calendrier

Publié le

Plus de 2000 personnes ont participé au sixième Défi Everest de Rivière-du-Loup, en 2018.
Plus de 2000 personnes ont participé au sixième Défi Everest de Rivière-du-Loup, en 2018.   Photo : Radio-Canada

Le cofondateur du Défi Everest, Yvan L'Heureux, affirme que La Pocatière ne sera pas la seule ville à accueillir une nouvelle étape de l'événement. Si l'annonce de la tenue de l'événement pocatois s'est faite plus tôt que prévue par les organisateurs, les autres villes qui accueilleront l'événement sportif caritatif seront connues dans un avenir rapproché.

Un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

Il y en aura plusieurs autres mais on veut les annoncer une à la fois, précise Yvan L'Heureux, cofondateur du Défi Everest. Pour La Pocatière, on a été surpris [que ce soit rendu public] mais pour les autres, on veut attendre d'avoir les résolutions des conseils municipaux, ajoute-t-il.

Cette surprise découle du fait que les élus de La Pocatière ont donné le feu vert à la tenue de l'événement lors de la séance ordinaire du conseil municipal du 14 janvier 2019. Considérant que les séances sont publiques et que l'information était accessible, le secret a été révélé au grand jour.

Une participante du Défi Everest crie victoire après avoir terminé le parcours.
Selon Yvan L'Heureux, les autres villes qui s'ajouteront au calendrier du Défi Everest seront nommées sous peu. Photo : Défi Everest

C'est donc le 28 septembre qu'aura lieu l'étape pocatoise du Défi Everest, dans la côte du Collège. Même si l'événement a lieu à peine une semaine après le Défi Everest de Rivière-du-Loup, Yvan L'Heureux a bon espoir que les gens répondent présent.

Je pense que 250 personnes, pour une première année, ce serait bien. On veut inclure [les institutions scolaires] là-dedans. Et comme la vue sur le fleuve est imprenable dans la côte du Collège, on croit que ce sera une demi-journée magnifique

Yvan L'Heureux, cofondateur du Défi Everest
Yvan L'Heureux sourit à la caméra.
Le cofondateur du Défi Everest, Yvan L'Heureux. Photo : Radio-Canada/Jérôme Lévesque-Boucher

Un concept qui a fait ses preuves

Chaque année, des centaines, voire des milliers de personnes se réunissent à Rivière-du-Loup, plus précisément dans la côte Saint-Pierre, pour gravir l'équivalent de l'altitude du Mont Everest. Le but est simple: former une équipe pour recueillir des dons destinés à la cause de son choix. Si certains grimpent pour combattre le cancer, d'autres le font pour des causes environnementales.

C'est l'idée, précise Yvan L'Heureux. Au lieu de cataloguer l'événement à une cause, on se dit que toutes les causes en valent la peine. Alors en joignant l'utile à l'agréable, tout le monde a une bonne raison de se donner ce défi à relever.

En 2018, environ 2000 personnes ont participé au Défi Everest de Rivière-du-Loup.

Chargement en cours