Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Gagnon
Audio fil du jeudi 10 janvier 2019

Téléphonie cellulaire et service Internet : le cas type de Mont-Carmel

Publié le

Une antenne de téléphonie cellulaire
Selon le maire de Mont-Carmel, Pierre Saillant, un accès à un réseau cellulaire fiable et à un service Internet est primordial pour la pérennité de la municipalité.   Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

Lors de son arrivée en poste à l'automne, la ministre déléguée au développement économique régional et députée de Côte-du-Sud, Marie-Eve Proulx, a affirmé qu'elle souhaite que l'ensemble des régions du Québec soient desservies par une couverture de téléphonie cellulaire et un service Internet rapide avant la fin de son mandat. De la musique aux oreilles de bien des élus locaux, à commencer par le maire de Mont-Carmel, Pierre Saillant.

Un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

Selon le maire, il s'agit non seulement d'une initiative qui permettrait d'assurer que sa municipalité soit attrayante pour de nouveaux citoyens, mais aussi d'assurer la sécurité de son territoire d'une superficie totale comparable à celle de l'île de Montréal.

Dans le haut-pays, c'est problématique. [...] Il y a des sentiers de motoneige dans le secteur et un accident peut se produire à tout moment. Je vous rappelle qu'on a eu des gens qui se sont perdus l'an dernier, et qu'une personne est décédée.

Pierre Saillant, maire de Mont-Carmel

Le maire fait ici référence au décès de Léon Drapeau, un septuagénaire atteint d'insuffisance cardiaque qui n'avait pas été en mesure de prendre ses médicaments. Il était l'un des trois hommes qui avaient été portés disparus pendant quatre jours.

Habitant lui-même dans le secteur du haut-pays, soit au lac de l'Est, Pierre Saillant admet qu'il prend des mesures pour éviter un tel incident lorsqu'il se déplace entre sa résidence et le village. J'avertis ma femme qu'à partir d'une heure précise, si je ne suis pas revenu, de venir voir s'il m'est arrivé quelque chose, explique-t-il.

Des câbles Ethernet sont branchés dans des prises.
Pierre Saillant affirme qu'un ingénieur de Bell Canada a estimé les coûts nécessaires à l'offre de service à plus de 500 000 $. Photo : iStock

Un frein au développement

Pour Pierre Saillant, le fait que Mont-Carmel ne soit pas en mesure d'offrir de tels services sur l'ensemble du territoire de la municipalité est un frein à son développement. Je pense que oui! Je pense aux jeunes familles qui ont besoin de ça. Si on n'a pas le service, ça ne les attire pas. Même chose pour les entreprises. Je pense aux entreprises forestières dans le haut-pays. C'est important! ajoute M. Saillant.

Au lac de l'Est, il y en a qui ont Explornet, oui, mais dès qu'il neige un peu, on perd le signal. C'est même un problème pour moi parce qu'en tant que maire, j'ai besoin d'Internet. On est censés se rencontrer [la ministre Proulx et le maire] prochainement sur le sujet.

Pierre Saillant, maire de Mont-Carmel

Des coûts faramineux

Ayant été très actif dans le dossier de la téléphonie cellulaire et d'Internet, le maire Saillant affirme qu'il a déposé une plainte au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Il affirme aussi avoir eu l'occasion de parler avec un ingénieur de Bell Canada quant aux coûts nécessaires pour les infrastructures requises.

Il m'a dit que ça coûterait entre 500 000 et 600 000 $. Donc j'ai pas avancé plus que ça parce qu'ils m'ont dit que si c'était pas rentable, c'est certain qu'ils n'iront pas. Et je le comprends! Donc, ça leur prendrait des subventions gouvernementales. C'est là-dessus que je vais travailler avec Mme Proulx.

Pierre Saillant, maire de Mont-Carmel

Pierre Saillant rappelle qu'il n'est pas le seul maire du Bas-Saint-Laurent à avoir ce discours. C'est certain que si la promesse du gouvernement se réalise, ce sera bienvenu dans toute la région, conclut-il.

Chargement en cours