Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Gagnon
Audio fil du mardi 27 novembre 2018

L'Union des écrivaines et écrivains québécois lance un cri d'alarme

Publié le

L'Union des écrivaines et écrivains québécois lance un cri d'alarme : le métier d'écrivain est en voie de disparition. En entrevue à Info-Réveil, le directeur de l'Union, Laurent Dubois dresse le bilan de la situation.

Selon monsieur Dubois, la majorité (90 %) des auteurs n'arrive pas à vivre de leurs activités littéraires et le le revenu moyen est d'à peine plus de 9 000 $.

 Cela concerne tous les auteurs qui sont membres de l'UNEQ, des auteurs que l'on considère comme professionnels, des auteurs plus connus comme de nouveaux auteurs qui sont dans une démarche artistique professionnelle. Il y a plusieurs aspects sur le revenu des écrivains qui est morcelé. Les écrivains doivent multiplier leurs actions en donnant des conférences ou des ateliers dans les écoles par exemple. 

Laurent Dubois, directeur de l'Union des écrivaines et écrivains québécois

Chargement en cours