•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 70 % des adolescents de la région travaillent pendant leurs études

Info-réveil

Avec Éric Gagnon

En semaine de 6 h à 9 h

Près de 70 % des adolescents de la région travaillent pendant leurs études

Rattrapage du lundi 6 janvier 2020
Jeune employée au travail dans un restaurant.

Jeune employée au travail dans un restaurant.

Photo : Radio-Canada

Les jeunes sont de plus en plus nombreux à entrer tôt sur le marché du travail, une tendance qui est encore plus marquée dans la région.

Selon un rapport du Centre d’étude des conditions de vie et des besoins de la population (ÉCOBES), les emplois étudiants demeurent marginaux dans les grands centres comme Montréal et Laval, alors que la majorité des adolescents concilient travail et études dans les régions de l'Abitibi-Témiscamingue ou du Bas-Saint-Laurent, par exemple.

Quand on regarde une région comme la vôtre, on tourne autour des 60-65-70% de jeunes qui ont un emploi rémunéré.

Michaël Gaudreault, chercheur à l'ÉCOBES

Qui plus est, dans l'ensemble de la province, le pourcentage des élèves qui occupent aussi un emploi a augmenté de 10 % en 6 ans, ce qui s'explique de plusieurs façons, selon M. Gaudreault : c'est une question de valeurs, c'est une question de besoins du marché du travail aussi qui ne sont pas comblés entièrement, dit-il.

Selon les données recueillies par l'ÉCOBES, les jeunes réussiraient bien à concilier le travail et les études, en général. Cependant, plus le nombre d'heures consacrées au travail augmente, plus les jeunes ont tendance à souffrir de détresse psychologique et à se désengager de leurs études.

S'ils travaillent un 5-10 heures par semaine, peu importe leur âge, ça peut être très conciliable, mais au-delà de 15-20-25 heures, ça commence à être beaucoup et ça devient difficile à concilier.

Michaël Gaudreault

Le Bas-Saint-Laurent se situe au troisième rang parmi les régions du Québec où une grande majorité d'adolescents travaillent pendant leurs études secondaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi