Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Gagnon
Audio fil du lundi 12 août 2019

Presque deux fois plus d'argent pour attirer des jeunes dans la région

Publié le

Des jeunes près du fleuve
L'organisme Place aux jeunes aide les jeunes diplômés à se trouver un emploi et s'établir en région. (Archives)   Photo : Radio-Canada / Francois Gagnon

L'organisme Place aux jeunes du Bas-Saint-Laurent bénéficiera de près de 2,4 millions de dollars pour attirer des jeunes dans la région au cours des cinq prochaines années.

Selon l'agent de migration pour la MRC Rimouski-Neigette, Martin Poirier, cela représente près du double des sommes habituellement octroyées à la région en vertu de ce programme.

M. Poirier se réjouit que le financement soit bonifié et accordé sur cinq ans au lieu de deux. On était limités annuellement dans les budgets pour développer certains projets, précise-t-il. Il ajoute que le fait d'avoir de l'argent à plus long terme permettra de développer certains projets, notamment en ce qui a trait à la rétention des jeunes diplômés dans la région.

On le sait que dans les huit MRC [du Bas-Saint-Laurent], il y a plusieurs cursus scolaires où les finissants ne restent pas, faute de trouver un emploi dans la MRC où ils ont étudié.

Martin Poirier, agent de migration pour Place aux jeunes dans la MRC Rimouski-Neigette
L'agent de migration Place aux jeunes dans la MRC Rimouski-Neigette, Martin Poirier
L'agent de migration Place aux jeunes dans la MRC Rimouski-Neigette, Martin Poirier Photo : Radio-Canada/Julie Tremblay

M. Poirier ajoute qu'un projet a déjà été élaboré en ce sens, on va pouvoir le déployer encore plus, dit-il.

À l'échelle de la province, une trentaine de nouveaux agents de migration seront embauchés pour favoriser l'établissement des jeunes en région. Il n'y aura cependant pas de nouvelles embauches au Bas-Saint-Laurent, puisqu'il y a déjà un agent de migration dans chaque MRC du territoire.

Chargement en cours