•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traverse Rimouski-Forestville : un service essentiel?

Info-réveil

Avec Éric Gagnon

En semaine de 6 h à 9 h

Traverse Rimouski-Forestville : un service essentiel?

Audio fil du lundi 5 août 2019
Le CNM Évolution à Rimouski

Le CNM Évolution

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

La mairesse de Forestville, Micheline Anctil, est inquiète des conséquences de l'annulation du reste de la saison du CNM Évolution. Elle veut que la traverse qui relie sa ville à Rimouski soit reconnue comme un service essentiel.

Le CNM Évolution qui relie Rimouski à Forestville ne reprendra pas la mer d'ici la fin de la saison. Un bris majeur l'oblige à entreprendre trois semaines de travaux de réparation.

On est très déçu et inquiet par rapport à la suite des choses, indique la mairesse, en entrevue à l’émission Info-réveil.

C’est un lien qui est essentiel. Dans notre développement touristique, ça nous amène plein plein de gens, explique-t-elle.

Comme l’a exigé le maire de Rimouski, Marc Parent, Mme Anctil voudrait que la Société des traversiers du Québec (STQ) prenne en charge la traverse Rimouski-Forestville.

Il est temps que la STQ reconnaisse ce service essentiel à nos populations et l’intègre aux infrastructures existantes.

Micheline Anctil, mairesse de Forestville

Contrairement aux traversiers qui assurent le service aux traverses Matane-Baie-Comeau-Godbout et Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine, le CNM Évolution est opéré par une compagnie privée et non par la STQ.

Cette année, le CNM Évolution avait débuté hâtivement sa saison pour compenser l’offre de services déficiente à d’autres traverses.

Réaction de la ministre régionale

La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Marie-Eve Proulx, se dit elle aussi déçue de l'arrêt des traversées entre Forestville et Rimouski.

Elle a participé lundi a un entretien téléphonique auquel le maire de Rimouski, Marc Parent, prenait part. Il a réaffirmé son souhait que la traverse Rimouski-Forestville soit ajoutée au réseau de la STQ.

De son côté, la ministre Proulx s'est engagée à rencontrer le ministre des Transports, François Bonnardel, pour que l'ensemble des solutions soient analysées avant qu'une décision ne soit prise.

Je trouve important qu'on analyse bien les dossiers, note Marie-Eve Proulx. Je pense que c'est une des solutions à envisager, mais ce n'est pas la solution nécessairement. Il faut analyser d'abord et c'est notre travail au gouvernement de le faire. Ça peut devenir une piste intéressante. [...] Donc, c'est des choses qui devront être analysées, puis moi je vais faire les représentations nécessaires auprès du ministre des Transports pour qu'on puisse faire évoluer le dossier.

Avec les informations de Marie-Christine Rioux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi