Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Gagnon
Audio fil du mardi 11 juin 2019

Une poudre de grillons 100 % québécoise fabriquée au Kamouraska

Publié le

grillons
Une entreprise de Saint-Pascal s'est lancée dans l'élevage de grillons.   Photo : Courtoisie Entomo DSP

Une entreprise de Saint-Pascal, Entomo DSP, vient de commercialiser une poudre de grillons 100 % québécoise.

L'entreprise, fondée par Maxime Dionne et Antoine St-Pierre, tente de profiter de l'intérêt qu'il y a actuellement pour les produits qui offrent une solution de rechange à ceux issus de l'élevage animal.

L'empreinte écologique n'est aucunement comparable, et c'est la première raison pour laquelle les gens vont vers ça. [...] Ce qu'on veut, c'est d'être capables de faire une différence, de sentir qu'on peut faire la différence côté consommation.

Maxime Dionne, copropriétaire d'Entomo DSP

Maxime Dionne explique qu'une plateforme de vente a récemment été mise en ligne, où les avantages nutritifs de la poudre de grillons sont mis en valeur.

Sacs de poudre de grillon.
L'entreprise Entomo DSP, de Saint-Pascal, vient de commercialiser sa poudre de grillon.   Photo : Courtoisie Entomo DSP

Après quelques mois de production, l'entreprise est déjà rentable, même si les quantités produites ne sont pas faramineuses.

La production d'insectes, c'était prouvé que c'était rentable à grande échelle. [...] Le projet qu'on fait actuellement, on le voit comme une plateforme technologique, où on a le moyen de développer nos connaissances, dit M. Dionne.

Le jeune entrepreneur souligne que, jusqu'à maintenant, il est très content des résultats. Il précise que le but de cette aventure est avant tout de trouver une façon écologique de produire, pas nécessairement de produire plus.

D'après les informations de Jérôme Lévesque-Boucher

Chargement en cours