•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Info-réveil

Info-réveil

Avec Éric Gagnon

En semaine de 6 h à 9 h

Rattrapage du mardi 12 janvier 2021

Rattrapage

  • Ceux qui ont apprécié le reportage présenté dimanche à l'émission Découverte sur les prédispositions du cerveau à être conspirationniste, apprécieront le balado « Ça s'explique » animé par Alexis De Lancer. Il y reçoit la journaliste Bouchra Ouatik qui explique qu'il semble bel et bien que nous soyons conditionnés à voir des complots. Est-ce que des gens sont plus à risque?

  • Le 24e Téléradiothon de l'organisme La Ressource d'aide aux personnes handicapées sera diffusé dimanche à l'antenne des télévisions communautaires du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. Au cours de l'automne, l'équipe a organisé des captations de numéros musicaux au Lion d'Or à Montréal. Patrick Norman, Laurence Jalbert et Paul Daraîche y ont notamment pris part.

  • Peu de précipitations de neige, pas de glace sur les cours d'eau, les températures anormalement douces ont un impact sur les loisirs et sports d'hiver, particulièrement sur deux activités populaires au Bas-Saint-Laurent, la motoneige et la pêche blanche. Il en est question avec le président de l'Association des pêcheurs d'éperlans de la rivière Rimouski, Gaston Dionne, ainsi qu'avec le deuxième vice-président de Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (administrateur pour le Bas-Saint-Laurent et Chaudière-Appalaches), Denis Langevin.

  • Le point sur la pandémie de la COVID-19 avec le Dr Sylvain Leduc, directeur de la Santé publique du Bas-Saint-Laurent. Il affirme notamment qu'il serait périlleux de croire que le Bas-Saint-Laurent n'a pas besoin du couvre-feu annoncé la semaine dernière par le gouvernement Legault.

  • Conséquence de la pandémie : un diffuseur alternatif de Rivière-du-Loup a modifié sa vocation au cours de la dernière année. Le Rainbow Submarine était entre autres connu pour ses prestations musicales dans les lieux inusités de la municipalité. L'année 2020 aura fait éclater la programmation de l'organisme qui a décidé de garder sa vocation musicale mais de le faire avec la création d'un studio d'enregistrement. Éric Barrette en discute avec Maxime Varenne.

Vous aimerez aussi