•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Info-réveil

Avec Éric Gagnon

En semaine de 6 h à 9 h

Rattrapage du jeudi 30 avril 2020

Rattrapage

  • Levée des barrages routiers le 18 mai : réaction d'Harold Lebel

    Les points de contrôle mis en place le 28 mars aux frontières des régions de l'Est-du-Québec seront levés le 18 mai. Cette mesure, présentée par la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, mercredi après-midi, soulève des réactions divergentes dans l'Est-du-Québec. Au Bas-Saint-Laurent, le député de Rimouski, Harold LeBel, est plus hésitant aujourd'hui qu'à la lumière de ses premiers commentaires de mercredi.

  • Le Combat des livres sur les ondes d'Ici Première dès le 4 mai

    Le Combat des livres se tiendra du 4 au 8 mai à l'émission Plus on est de fous, plus on lit. Cinq personnalités vont chacun défendre un roman, et c'est le public qui votera pour le gagnant. Éric Barrette en parle avec l'animatrice Marie-Louise Arsenault.

  • Les marchés publics ouvriront le 30 mai

    Le Marché public de Rimouski procédera à deux nouvelles livraisons à l'auto en mai avant de recommencer une nouvelle saison dès le samedi 30 mai, étant reconnu comme service essentiel é la population. Sachez que le marché s'est transformé en service à l'auto afin de permettre aux consommateurs de se ravitailler en produits locaux, malgré la pandémie. Il en est question avec la coordonnatrice du Marché public de Rimouski, Maude-Alex Saint-Denis-Monfils, qui donne tous les détails quant au fonctionnement qui prévaudra.

  • L'aide à domicile pour pallier à la crise dans les CHSLD

    Afin de mieux soutenir les aînés et éviter les désastres des multiples contagions, comme celui du coronavirus, dans les Centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), il faut investir dans l'aide à domicile. C'est ce que soutient le professeur et responsable de la formation continue de la Faculté des sciences infirmières de l'Université Laval, Philippe Voyer.

Vous aimerez aussi