•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-Martin Fortier, un bienheureux jardinier-maraîcher

Il est toujours 5 h quelque part

Avec Pierre-Yves Lord

Le vendredi de 19 h à 21 h
(en rediffusion le samedi à 3 h)

Jean-Martin Fortier, un bienheureux jardinier-maraîcher

Jean-Martin Fortier et sa femme dans son jardin maraîcher

Jean-Martin Fortier et sa femme dans son jardin maraîcher

Photo :  Les jardins de la Grelinette

« Les agriculteurs ne sont pas des ploucs. Ce sont des gens stimulants. » L'agriculteur Jean-Martin Fortier profite de la pause imposée par la saison hivernale pour lancer des fleurs au ministre de l'Agriculture du Québec, promouvoir la parution de son nouveau magazine et célébrer l'attrait renouvelé pour le métier de cultivateur.

« Une saison de maraîcher, c’est tellement rock’n’roll que c’est bon de "chiller" un peu durant l’hiver », explique celui qui fait pousser ses végétaux à sa ferme des Quatre-Temps, dans le sud-ouest du Québec.

Les mesures de confinement devenues la norme au pays depuis le début de 2020 semblent avoir créé un engouement pour l’agriculture.

« Avec la pandémie, le métier d’agriculteur semble être devenu le métier numéro un. Sans joke! En ce moment, les écoles d’agriculture ne dérougissent pas. La pandémie a connecté les gens avec la ruralité. »

Après de bons mots pour André Lamontagne, ministre de l’Agriculture du Québec, « le premier à être à l’écoute des petits producteurs », Fortier note que la sortie du premier numéro de son magazine Growers & Co. arrive au moment où le milieu de l’agriculture effectue de grands bonds en avant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi