•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grande histoire d’amour entre le Québec et le groupe de rap français IAM

Il est toujours 5 h quelque part

Avec Pierre-Yves Lord

Le vendredi de 19 h à 21 h
(en rediffusion le samedi à 3 h)

La grande histoire d’amour entre le Québec et le groupe de rap français IAM

Le rappeur Akhenaton sourit sur une scène.

« C’est un endroit important pour nous », dit le rappeur Akhenaton à propos du Québec. On le voit ici sur scène en 2018, en France,

Photo : Getty Images / Fred Tanneau

« J'en garde des souvenirs extraordinaires! » affirme avec enthousiasme Akhenaton, membre du légendaire groupe de rap français IAM, à propos des nombreux séjours que la formation marseillaise a effectués au Québec pendant sa carrière. « Il y a toujours eu un grand amour entre le Québec et IAM. C'est une petite blessure dans notre cœur que de devoir rester bloqués ici [en France] et de ne pas pouvoir voyager », se désole-t-il au micro de Pierre-Yves Lord.

Akhenaton n’a que de bons souvenirs de ses expériences au Festival d’été de Québec, en 2009 et en 2015, ainsi que de son passage aux FrancoFolies de Montréal, en 2017. Il se souvient également de sa première visite dans la métropole québécoise, au milieu des années 1990, où le groupe s’est produit au bar mythique Les Foufounes électriques.

Je pense que la relation d’amour entre le Québec et IAM est due au fait que, très tôt, nous avons insisté auprès de nos maisons de disques pour pouvoir venir de manière récurrente pour faire les promos, être présents, faire les concerts, mais aussi venir en interview pour les sorties d’albums.

Akhenaton, membre du groupe de rap français IAM

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi