•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Armand Monroe : pionnier de la scène gaie montréalaise

Gravel le matin

Avec Alain Gravel

Armand Monroe : pionnier de la scène gaie montréalaise

Audio fil du jeudi 23 mars 2017
Armand Larrivée, alias La Monroe

Armand Larrivée, alias La Monroe

Photo : Radio-Canada / Hugo Lavoie

« Le premier exemple que les gais ont eu, c'est moi », dit Armand Larrivée, alias La Monroe, qui a animé des spectacles dans de légendaires cabarets gais à partir de 1957, dont le Tropical Room et le PJ's, sur la rue Peel à Montréal. Il a été le premier à faire danser les hommes entre eux, à une époque où l'homosexualité était criminalisée au Canada. Il raconte ses souvenirs à Hugo Lavoie.

« Les parents avaient honte de leur enfant gai, se souvient M. Larrivée. Ma mère m’avait dit : "Va-t'en avec tes maudites tapettes." Je lui avait répondu : "Tu ne me dis plus jamais ça." »

Je remercie tous les homosexuels de 1957 à 1969 qui, au risque de perdre leur liberté, sont venus m’encourager. Ce sont eux les pionniers.

Armand Monroe

Avec le temps, Armand Monroe a peur d'être oublié par la communauté gaie. « Pour leur rappeler que ça n'a pas toujours été facile comme ce l’est dans le village maintenant. »

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi