Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du jeudi 6 décembre 2018

Pas de pot légal avant 21 ans : la Coalition avenir Québec persiste et signe

Publié le

Un jeune tenant un petit sac en plastique rempli de cannabis.
Les adolescents qui consomment du cannabis souffriraient d'anxiété et de dépression, selon les pédiatres canadiens interrogés dans le cadre d'une étude nationale.   Photo : iStock / PhotoBylove

Le gouvernement de François Legault a déposé, hier matin à l'Assemblée nationale, un projet de loi pour resserrer l'encadrement du cannabis.

« On veut envoyer un message clair pour montrer qu’on prend le problème de la marijuana au sérieux. Ça nous préoccupe qu’un adolescent sur trois consomme du cannabis », mentionne Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux.

Questionné sur le recours des jeunes au marché noir pour s’approvisionner en cannabis, le ministre indique qu’il n’y a pas de preuves que les 18-21 ans avaient délaissé la rue pour les succursales de la Société québécoise du cannabis.

Le projet tel que présenté par la Coalition avenir Québec élève à 21 ans l'âge légal pour accéder à un point de vente de marijuana, pour en acheter et pour en posséder. Il établit aussi des règles plus strictes en ce qui concerne les lieux où il est possible de posséder et de consommer du cannabis.

Chargement en cours