Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du vendredi 23 novembre 2018

Destruction de la maison Boileau : Ricardo Larrivée critique le manque de vision de la Ville de Chambly

Publié le

La maison est ceinturée d'une clôture de métal.
La maison Boileau avant sa destruction.   Photo : Radio-Canada / René Saint-Louis

« Si cette maison n'est pas sauvée, on est des trous de cul finis! » C'est dans ces mots que Ricardo Larrivée avait critiqué, l'été dernier à l'émission Viens-tu faire un tour?, la volonté de la Ville de Chambly de détruire la maison Boileau.

La maison, qui a appartenu à un patriote de la rébellion de 1837-1838, a finalement été détruite hier. Le cuisinier, auteur et animateur n’en démord pas : c’est là une erreur.

« C’est d’une tristesse, mais c’est une histoire qui se répète beaucoup trop souvent. On a peu de patrimoine bâti d’envergure au Québec », déplore Ricardo Larrivée, qui se questionne sur la compétence et les intentions des municipalités à prendre en charge l’entretien de leur cadre bâti.

La maison Boileau a une valeur particulière pour Ricardo, qui l’a habitée. C’est là que sa carrière a pris son envol. Voilà pourquoi cette démolition l’a autant secoué.

« Quand tu as un édifice historique sur ton territoire, tu as le devoir de le conserver. Chambly est l’une des plus vieilles villes d'Amérique et ça ne reviendra pas », dit-il.

Chargement en cours