Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du jeudi 15 novembre 2018

Les Redmen de l'Université McGill doivent-ils changer de nom?

Publié le

Il y a le Rouge et Or de l'Université Laval, et le Vert et Or de l'Université de Sherbrooke. L'Université McGill, elle, nomme ses équipes sportives les Redmen, mais ce nom est jugé offensant et dénigrant pour les Premières Nations.

Un référendum étudiant a permis de déterminer cette semaine que 78 % des étudiants participants souhaitaient que la direction trouve un nouveau nom. Ce à quoi s’oppose Francis Verreault-Paul, qui a été porte-couleurs des Redmen durant quatre ans. Il est aussi d’origine innue.

« Je suis encore très près de ma culture et de mes racines, mais je suis aussi un ancien de McGill. C’est vrai qu’il y a eu des têtes d’Autochtones sur les casques des joueurs jusqu’en 1991, mais j’estime que, depuis, les ajustements nécessaires ont été faits. »
Avant de se prononcer sur cette question qui soulève les passions, le joueur de hockey a pris le temps de sonder les dirigeants de l’université et des équipes sportives sur la signification du nom Redmen, qui est généralement attribué aux racines écossaises du fondateur de l’Université, James McGill, et à la couleur de l’uniforme de matchs.

L’exercice a permis à Francis Verreault-Paul de s'interroger lui aussi sur son rapport affectif à l’équipe et à son nom.

« Je suis attaché au nom Redmen, j’y ai vécu des moments forts. Tu fais partie d’une équipe et tu portes le chandail avec respect et fierté. »

Un groupe de travail formé par la direction de McGill se penche actuellement sur la question du changement de nom. Un rapport final est attendu en décembre prochain.

Chargement en cours