Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du jeudi 11 octobre 2018

Cannabis : Valérie Plante souhaite rallier les arrondissements

Publié le

Valérie Plante en point de presse
La mairesse de Montréal, Valérie Plante, présentait mercredi les règles d'encadrement de la consommation du cannabis sur le territoire de la métropole.   Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Montréal appliquera au cannabis la loi encadrant la consommation de tabac. La Ville en a fait l'annonce mercredi. La mairesse souhaite que tous les arrondissements adhèrent à ce cadre.

« Le 17 octobre, c’est la même chose pour tout le monde sur le territoire de la ville, parce qu’on se fie au cadre législatif de Québec. Si des arrondissements décident d’adopter une approche plus restrictive, plus prohibitionniste, il devra la soumettre au vote du conseil », mentionne Valérie Plante.

La mairesse souligne que la ville s'est préparée dans ce dossier et elle appuie l’approche qui mise sur la diminution des méfaits et sur le contrôle de la qualité et du marché.

Comme le cadre législatif risque de changer, si l’on se fie aux déclarations du premier ministre désigné, François Legault, Mme Plante entend porter la voix de Montréal dans ce dossier à Québec.

« Je vais porter le message de la réalité de Montréal. Ici, 60% des citoyens sont locataires. Si on se met à dire qu’on ne peut plus fumer dans les parcs et qu’on envoie les gens fumer chez eux, eh bien il y a un problème, car les propriétaires peuvent légalement interdire la consommation. »

La mairesse Plante affirme que son objectif est de sortir de la logique du jugement moral sur la consommation de cannabis. Il ne faut pas ostraciser les consommateurs. Elle ajoute que Montréal est une ville universitaire et que 40% des 18-25 ans consomment du pot.

Valérie Plante rappelle que la légalisation du cannabis est une loi canadienne et elle n’entend pas ajouter des mécanismes pour prohiber la substance qui sera légale le 17 octobre.

Chargement en cours