Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mercredi 3 octobre 2018

Cannabis : les médecins spécialistes en faveur de l'âge légal à 21 ans

Publié le

Un jeune homme fume du cannabis.
La possession et la consommation du cannabis seront légales au Canada dès le 17 octobre.   Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

François Legault a indiqué que le nouveau gouvernement de la Coalition avenir Québec rehaussera à 21 ans l'âge légal pour consommer du cannabis. Une décision que salue la Fédération des médecins spécialistes.

« Les gens qui travaillent sur le terrain le voient : à partir du moment où c’est légal, il y a une banalisation. Ça nous inquiète », mentionne la présidente de la Fédération, la Dre Diane Francoeur.

« Dans mon ancienne vie, je m’occupais des adolescentes enceintes, et elles fumaient beaucoup de pot pour prévenir les nausées. C’est dangereux pour le bébé. »

La fédération a sondé ses membres, qui se sont largement prononcés en faveur d’un âge légal à 21 ans pour la consommation récréative du cannabis.

« Au Colorado, où c’est maintenant légal, il y a des problèmes de santé liés à la consommation. On a caché ça dans une petite boîte, sur le bord de la route, le temps que le projet de loi passe. Mais ça va arriver chez nous aussi. »

Les psychiatres se sont penchés sur la consommation de cannabis chez les jeunes et ils notent que le cerveau des jeunes garçons continue à se développer jusqu’à 25 ans et que la consommation répétée de pot peut affecter la prise de décision.

« Mais évidemment, le jeune qui fume trois fois dans l’année n’est pas à problème. C’est pour celui qui fume plusieurs fois par jour qu’on est inquiets à long terme. »

Chargement en cours