Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mercredi 11 juillet 2018

Le droit à la déconnexion, pas pour tout de suite au Québec

Publié le

Une main tenant un téléphone intelligent dont l'écran affiche trois notifications.
Les alertes et notifications de nos téléphones agitent davantage notre cerveau qu'on le croit.   Photo : iStock

Selon ce que rapporte Me Marianne Plamondon, avocate en droit du travail, « 28 % des employés au Québec consultent leurs courriels professionnels pendant leur temps personnel ». Se déconnecter du travail n'est pas toujours chose aisée dans un contexte de connexion permanente.

Me Marianne Plamondon explique que dans la Loi sur les normes du travail du Québec, le droit à la déconnexion n'est pas abordé, même s'il existe des protections comme le droit aux vacances ou le droit de refuser de travailler plus de deux heures supplémentaires quotidiennement.

Qu'est-ce que le droit à la déconnexion?

Ce droit empêche les employés, une fois qu'ils ont quitté le bureau, d'être à la merci de leur téléphone, et donc de leurs obligations professionnelles, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Si certaines professions – surtout celles qui requièrent un téléphone intelligent – sont plus touchées que d’autres, le problème de connexion permanente touche en revanche toutes les générations, souligne Marianne Plamondon.

Un employé qui ne prend pas de temps pour se reposer fragilise sa santé psychologique et physique.

Me Marianne Plamondon

Marianne Plamondon ajoute que se déconnecter du travail est essentiel, à la fois pour se ressourcer et performer à nouveau lors du retour au travail et pour la conciliation travail-famille.

Elle prédit que le droit à la déconnexion, qui a déjà été acquis dans plusieurs pays, comme la France, deviendra un sujet incontournable à l’avenir.

Chargement en cours