Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mardi 26 juin 2018

Les grutiers retournent au travail, une bonne nouvelle pour les entrepreneurs

Publié le

Des grues sur un chantier de construction de Montréal.
Des grues sur un chantier de construction de Montréal.   Photo : Radio-Canada

« Les conséquences de la grève des grutiers étaient économiquement très graves pour nos entrepreneurs. On est très contents qu'ils retournent au travail », affirme Éric Côté, de la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec.

Après huit jours d'absence sur les chantiers, les quelque 1300 grutiers retournent au travail mardi et mercredi. Leurs syndicats leur ont demandé, lundi soir, de suspendre la grève.

Éric Côté, vice-président exécutif de la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec, explique que cette grève a eu des répercussions sur plusieurs autres corps de métier de la construction dont les employés ne pouvaient pas travailler sans les grutiers.

Vendredi dernier, le Tribunal administratif du travail avait ordonné aux grutiers de retourner sur les chantiers, ce qu'ils n'ont pas fait. « Le geste qui a été posé par les grutiers n'a pas été sans conséquence. C’était une absence d’État de droit, et on ne peut pas l’accepter », affirme Éric Côté, qui n'exclut pas de lancer des poursuites.

Les grutiers contestaient une nouvelle disposition qui permet à des employés d’un autre secteur de la construction de manœuvrer de la machinerie lourde sans devoir présenter le diplôme d’études professionnelles (DEP) en conduite de grues.

Chargement en cours