Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Franco Nuovo
Audio fil du lundi 25 juin 2018

Couper Internet pour empêcher la triche aux examens en Algérie

Publié le

Un gros plan sur les mains d'une jeune fille qui tient un téléphone intelligent. Ses mains sont posées sur son pupitre d'école, par dessus un cahier ligné.
L'Algérie fait face à des problèmes de triche importants depuis 2016.   Photo : iStock

Cela fait deux ans que le gouvernement algérien coupe les accès Internet de tout le pays pour éviter la triche pendant les examens nationaux des élèves du secondaire, raconte Leïla Beratto, correspondante de Radio France Internationale en Algérie.

Les Algériens ont dû se passer d’Internet plusieurs fois par jour pendant six jours.

« Les autorités ont le pouvoir de couper [les accès] Internet dans tout le pays, et ça ne suscite pas de grande protestation, explique Leïla Beratto. Comme il n’y a aucun cadre légal, la question est de savoir dans quel autre contexte les autorités pourraient se servir de cette mesure. »

Si le gouvernement affirme chercher d’autres solutions pour faire face à la triche, il n’en évoque aucune pour l’instant et recourt au blocage de l'accès Internet depuis trois ans.

La journaliste raconte que cette mesure handicape l’économie du pays, qui a pourtant besoin d'être relancée. « Beaucoup d’entreprises ne peuvent pas travailler pendant les coupes d’Internet. »

Des milliers de passagers d’Air Algérie ont été bloqués à l’aéroport, parce qu’on ne pouvait pas les enregistrer ou faire décoller les avions.

Leïla Beratto

Chargement en cours