Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 14 juin 2018

Équiterre s’inquiète de la sécurité des pipelines

Publié le

Un pipeline
Les pipelines sont des exemples de projets auxquels les citoyens devraient s'intéresser d'un point de vue juridique, pense Jean Baril.   Photo : TransCanada

Dans un rapport publié jeudi, Équiterre dresse un portrait sombre de la sécurité des oléoducs au pays. Steven Guilbeault, cofondateur et coordonnateur général adjoint de l'organisme, dénonce le laxisme de la réglementation.

Steven Guilbeault indique que 55 % des incidents sur les pipelines survenus au Québec depuis 2008 ont eu lieu en 2017.

Le rapport d’Équiterre fait état de la hausse du nombre d'incidents, de la défaillance des systèmes de détection et du manque de sévérité des lois et règlements.

Ce qui inquiète notamment Steven Guilbeault est le délai entre le moment où un incident survient et celui où il est détecté. « Les technologies détectent 40 % des fuites, donc plus de la moitié des fuites sont repérées par des humains, souvent par hasard. »

On a donné les clés de la réglementation aux entreprises.

Steven Guilbeault

Le cofondateur d'Équiterre souligne que la divulgation des incidents est de la seule responsabilité des entreprises, car très peu d’inspections sont organisées.

Chargement en cours