Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mercredi 13 juin 2018

Le cancer est la maladie qui tue le plus au Canada

Publié le

Représentation artistique de métastases.
Représentation artistique de métastases.   Photo : iStock

Une personne sur deux développera un cancer au cours de sa vie au Canada, et une personne sur quatre en mourra, explique André Beaulieu, porte-parole de la Société canadienne du cancer.

Jusqu'en 2005, les maladies cardiovasculaires étaient les plus meurtrières au Canada. Aujourd'hui, c'est le cancer qui y est la première cause de mortalité, observe André Beaulieu.

« Ça s'explique par le vieillissement de la population. Le facteur numéro un de cancer est l'âge. Dès 50 ans, le risque [de développer un cancer] augmente de façon importante », précise-t-il.

Taux de survie

André Beaulieu souligne que le taux de survie lié à beaucoup de cancers est supérieur à 85 %. C'est le cas pour les cancers du sein, de la thyroïde, de la prostate et du testicule.

Néanmoins, le cancer du poumon reste le plus meurtrier.

Deux fois plus de femmes et quatre fois plus d’hommes meurent du cancer du poumon que du cancer du sein ou de la prostate.

André Beaulieu

Un test pour le cancer colorectal

André Beaulieu mentionne également de nouvelles données inquiétantes concernant le dépistage du cancer colorectal : près d'un cas sur deux serait détecté trop tard. Il s'agit du deuxième cancer le plus souvent détecté chez les Canadiens et du deuxième le plus meurtrier.

Pourtant, André Beaulieu explique qu'un test très simple à effectuer chez soi existe et que celui-ci est offert gratuitement au Québec depuis 2013.

Chargement en cours