•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cuba est bien plus que des tout-inclus

Gravel le matin

Avec Alain Gravel

Cuba est bien plus que des tout-inclus

Audio fil du lundi 12 mars 2018
L'auteure et photographe Heidi Hollinger lance 300 raisons d'aimer La Havane.

L'auteure et photographe Heidi Hollinger lance 300 raisons d'aimer La Havane.

Photo : Les Éditions de l'Homme / Radio-Canada

En publiant son livre 300 raisons d'aimer La Havane, l'auteure et photographe Heidi Hollinger veut inciter les Québécois à délaisser les plages et les tout-inclus de Cuba pour découvrir la capitale cubaine.

J’espère que le livre va donner le goût aux gens d’aller explorer La Havane, parce qu’elle est tellement riche en culture et en architecture. Quand on se balade dans les rues, on ne sait pas où regarder parce que c’est tellement intéressant et beau. C’est dommage, les gens qui vont à Cuba vont seulement dans les tout-inclus.

Heidi Hollinger

Heidi Hollinger est tombée amoureuse de La Havane à sa première visite, en 1989. Elle soutient que la ville est très sûre. « C’est un des endroits les plus sécuritaires au monde. On peut se promener le soir presque n’importe où », ajoute-t-elle.

Pour prendre le pouls de la ville, elle invite les gens à séjourner dans une casa particular, soit un gîte touristique. « C’est la meilleure manière de visiter La Havane. On peut rester avec des Cubains et avoir un sentiment de proximité », poursuit la photographe.

Raul Castro quittera la présidence de Cuba en avril. Heidi Hollinger mentionne que le frère de Fidel Castro a donné aux Cubains la liberté. « Ils peuvent voyager librement, sortir du pays sans visa. Il leur permet d’avoir un permis pour ouvrir un commerce », dit-elle.

Si bien qu’elle croit que La Havane deviendra la prochaine destination des fins gourmets. « Il y a tellement de bons restaurants. Il y a plus d’une centaine de restaurants dans mon livre. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi