Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Franco Nuovo
Audio fil du lundi 19 février 2018

Fermeture de Camillien-Houde : Luc Ferrandez est surpris de la polémique

Publié le

Luc Ferrandez
Luc Ferrandez a un plan pour le mont Royal.   Photo : Radio-Canada

Luc Ferrandez, maire de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal et responsable des grands parcs au comité exécutif de la Ville de Montréal, s'avoue surpris du mécontentement qui se fait entendre en lien avec l'annonce du projet pilote visant à bloquer la circulation de transit sur le chemin Camillien-Houde.

Je pensais que c’était une formalité, puisqu’on en avait tellement parlé en campagne et que les raisons [pour le faire] étaient tellement évidentes.

Luc Ferrandez

Il rappelle que l’idée de bloquer l’accès au mont Royal est discutée depuis 2008, en plus d’être inscrite dans les plans de transport, d’urbanisme et de protection du mont Royal.

Selon les résultats préliminaires d’études citées par Luc Ferrandez, la fermeture de la voie Camillien-Houde n’aurait pas de conséquences majeures sur les voies entourant le mont Royal. « Quand on répartit les 10 000 voitures qui passent par Camillien-Houde sur ces routes-là, les répercussions ne sont pas majeures », mentionne M. Ferrandez.

D’autres solutions?

Luc Ferrandez soutient que l’implantation d’autres mesures, comme l’installation de murets et de dos d’âne, n’aurait pas été adéquate.

Il aurait fallu mettre des murets sur toute la longueur si on voulait préserver la circulation. Mais on serait vraiment rendu avec une autoroute. Quand on parle [du nombre de voitures], c’est la même chose que sur le boulevard René-Lévesque. Si on ajoute des murets, on transforme ça en Décarie.

Luc Ferrandez

L’installation de dos d’âne ne serait pas optimale pour les autobus et encore moins dans une pente. « On va ramasser des cyclistes dans des arbres si on met des dos d’âne », dit Luc Ferrandez.

La fermeture de Camillien-Houde vise deux objectifs, soit la sécurité des cyclistes et la réduction du transit sur le mont Royal, rappelle Luc Ferrandez

Ce dernier ne reculera pas. « Si je recule, il va falloir que je recule sur la parole de tous ceux qui nous ont précédés », conclut Luc Ferrandez.

Chargement en cours