Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du vendredi 16 février 2018

Des médecins préfèrent qu'on investisse ailleurs que dans leur salaire

Publié le

Des médecins dans une salle d'opération
L’association MQRP considère que les salaires des médecins sont adéquats et demande à ce que l’argent soit investi ailleurs dans le système de santé québécois.   Photo : iStock

« On trouve qu'il y a déjà eu beaucoup d'argent consenti aux médecins dans les 10 ou 15 dernières années et les résultats, on ne les voit pas. On ne sait pas ce qu'on a eu pour cet argent-là », dit le Dr Eric Tremblay, vice-président de Médecins québécois pour le régime public (MQRP).

Les détails de l’entente signée entre Québec et les médecins spécialistes devraient être dévoilés vendredi. Toutefois, certaines informations laissent déjà croire qu’ils bénéficieront d’une hausse de leur rémunération en plus du rattrapage salarial de près de 500 millions de dollars qui leur a été consenti.

Cette situation déplaît à l’association MQRP, qui regroupe 500 membres au Québec. Ces derniers considèrent que les salaires des médecins sont adéquats et demandent à ce que l’argent soit investi ailleurs dans le système de santé québécois.

« Il est temps que le gouvernement trouve d’autres interlocuteurs que les fédérations de médecins pour allouer les sommes dans le réseau. Les milliards dépensés dans ce sens-là n’ont pas aidé. Le gouvernement doit le reconnaître et agir en conséquence », poursuit le Dr Eric Tremblay.

En ce sens, le Dr Eric Tremblay demande à ce que plus de gens soient invités à la table des négociations. Selon lui, cela permettrait d’éviter les dérapages comme la « prime à la jaquette » et celle pour arriver à l’heure.

C’est indéfendable de payer quelqu’un pour être à l’heure ou pour mettre une jaquette. C’est comme payer quelqu’un pour s’habiller et mettre deux souliers.

Le Dr Eric Tremblay

Chargement en cours