Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du lundi 25 septembre 2017

Protestations des joueurs de la NFL : un symbole puissant contre Trump, selon un chercheur

Publié le

Des joueurs des Ravens de Baltimore et leur ancien coéquipier Ray Lewis (deuxième à partir de la droite) s'agenouillent au cours de l'interprétation de l'hymne national américain.
Des joueurs des Ravens de Baltimore et leur ancien coéquipier Ray Lewis (deuxième à partir de la droite) s'agenouillent au cours de l'interprétation de l'hymne national américain.   Photo : Associated Press / Matt Dunham

Les gestes de protestation d'une centaine de joueurs de football américain, dimanche, pendant l'interprétation de l'hymne national pour s'opposer aux propos tenus par le président Donald Trump, représentent un « symbole extrêmement puissant » quant à la question raciale aux États-Unis, aux dires du spécialiste de la politique américaine Donald Cuccioletta.

Certains joueurs de la Ligue nationale de football (NFL) ont posé un genou au sol, d’autres ont préféré rester au vestiaire ou se tenir bras dessus, bras dessous avant leur match. Ils répondaient aux propos du président américain Donald Trump, qui a appelé, vendredi, à congédier les sportifs qui ne respectaient pas l’hymne national et le drapeau américain.

Par ces gestes, les joueurs veulent plutôt mettre de l’avant la question raciale en sol américain, une question qui est loin d’être réglée, rappelle Donald Cuccioletta, chercheur associé à la Chaire Raoul-Dandurand de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et amateur de football.

Dans les conférences de presse, les joueurs disent qu’ils veulent parler de la question de la race dans la société, une question qui divise profondément. Au lieu d’avoir un président qui unit les gens, il les divise encore davantage.

Donald Cuccioletta

Aux États-Unis, les sportifs professionnels sont des héros, des icônes, souligne Donald Cuccioletta. Il ajoute que ce sont les citoyens qui parlent à travers les joueurs.

Les sorties de ces sportifs sont un symbole extrêmement puissant. [...] On est rendus à un point où c’est la société américaine qui parle. [...] Ça veut dire que les gens, à l’extérieur des stades, soutiennent un débat panaméricain sur la question du racisme. Tout ça s’est cristallisé en raison des réponses de Donald Trump après les événements de Charlottesville.

Donald Cuccioletta

Donald Cuccioletta rappelle qu’environ 70 % des joueurs de football de la NFL sont d’origine afro-américaine.

Décret migratoire
La Maison-Blanche a annoncé, dimanche, l’élargissement de son décret migratoire. La Corée du Nord, le Venezuela et le Tchad ont été ajoutés à la liste, tandis que le Soudan a été retiré. L’ajout du Venezuela fait craindre un coup d’État à Donald Cuccioletta.

Ça me fait penser qu’on arrive à quelque chose de beaucoup plus dramatique. Ça fait un mois que je dis qu’on peut s’attendre à un coup d’État, appuyé par les Américains. On dérange l’économie qu’on a mise à terre, et il y a un coup d’État pour sauver le pays. C’est le coup classique en Amérique latine de la part des États-Unis.

Donald Cuccioletta

Chargement en cours