Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mercredi 7 juin 2017

Sophie Brochu, journaliste d'un soir avec Barack Obama

Publié le

Barack Obama et Sophie Brochu
Barack Obama et Sophie Brochu   Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Barack Obama était de passage à Montréal hier pour une conférence et c'est Sophie Brochu qui a eu la chance d'animer la rencontre.

Je lui ai promis que je le ferais bien paraître.

Sophie Brochu

La présidente et chef de la direction de Gaz Métro l’a avoué : elle n’est pas journaliste. Par contre, elle s’est préparée en regardant toutes les conférences données par Obama durant la dernière année de son mandat et s’est mise au fait de l’actualité. « C'est 95 % du travail qui se fait avant l’entrevue », a affirmé Sophie Brochu.

Obama n’est pas la première personnalité de la politique américaine que Mme Brochu a interviewée. Il y a quelques années, c’est elle qui avait eu la tâche d’animer une conférence avec Hillary Clinton.

J’ai promis à tout le monde que je ne le ferais pas avec Donald Trump.

Sophie Brochu

Un Barack Obama inspirant et humble

Il y a quelque chose de puissant en lui. Quand tu lui parles, tu es certaine d’être la personne la plus importante à ses yeux à ce moment-là.

Sophie Brochu

Mme Brochu a également trouvé Obama très généreux de sa pensée et à l’écoute. Elle est ravie que le président ait choisi Montréal pour sa conférence, persuadée que c’est parce qu’il trouve quelque chose d’inspirant dans la ville.

Elle a souligné la volonté de Barack Obama de diffuser son message au monde entier, en permettant à beaucoup d’organisations médiatiques de diffuser ses propos.

S’il y a une chose qui a retenu l’attention de Sophie Brochu, c’est l’esprit qui animait la communauté montréalaise.

C’était beau de nous voir hier. On n’était pas là en tant que groupies. On était là pour venir entendre un homme livrer des messages qui résonnent chez nous.

Sophie Brochu

Chargement en cours