Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mardi 2 mai 2017

Montréal encore bien loin de Copenhague, capitale du vélo

Publié le

Des vélos et des pistes cyclables à Copenhague
Des vélos et des pistes cyclables à Copenhague   Photo : Radio-Canada / Sylvie Bernier

Près de 12 000 km de pistes cyclables bien indiquées, des supports à vélo aux quatre coins de la ville; Copenhague est réellement un modèle en ce qui a trait aux transports actifs. Un modèle dont Montréal est encore bien loin.

Sylvie Bernier s’intéresse depuis près de 10 ans à la capitale danoise, et elle s’y est rendue dernièrement. Elle a eu son premier choc à la sortie du métro, où des milliers de bicyclettes sont stationnées. À Copenhague, c’est 63 % de la population qui se promène à vélo toute l’année. Sylvie Bernier précise qu’il y a une constance depuis 30 ans, et que de petits ponts strictement réservés aux cyclistes et aux piétons continuent de se construire. « La voiture n’y est pas maître », affirme-t-elle.

Sur l'île de Montréal, c’est seulement 4 % des gens qui se déplacent à vélo, et le partage de la route entre automobilistes, cyclistes et piétons est beaucoup plus difficile. « Une ville qui travaille en santé publique, c’est une ville qui investit dans les transports collectifs et actifs », souligne Sylvie Bernier.

Chargement en cours