Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du jeudi 13 juin 2019

Le gouvernement n’est pas responsable de vous secourir à l’étranger

Publié le

Photo d'un avion sur le tarmac d'un aéroport et d'un autre qui décolle.
Des avions dans un aéroport   Photo : iStock

« Si vous avez un pépin à l'étranger, le gouvernement n'est absolument pas responsable d'aller vous chercher », explique François Audet, directeur de l'Observatoire canadien sur les crises et l'aide humanitaire. La décision de voyager relève avant tout de la responsabilité individuelle de chaque voyageur.

François Audet rappelle qu’il y a trois types de responsabilités lorsqu’on voyage à l’étranger.

  1. La responsabilité individuelle : « On est responsable de nos choix et des risques que l’on prend. »
  2. La responsabilité de l’employeur ou de l’organisation qui vous envoie : « C’est elle qui a la plus grande responsabilité, parce qu’elle est tenue de respecter une jurisprudence selon laquelle elle a l’obligation de vous former et de vous informer sur les risques éventuels, mais c’est très peu suivi. »
  3. La responsabilité gouvernementale : « C’est une responsabilité politique. Selon le type d’incident – un ouragan ou un enlèvement –, selon le pays où il se déroule, selon la médiatisation, il y aura des efforts de fait ou pas par le gouvernement pour aider ses ressortissants à l’étranger. »

Chargement en cours