Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du lundi 27 mai 2019

Bassin Peel : un test important pour l'administration Plante, selon Marc-André Carignan

Publié le

Le bassin Peel
Le groupe de Stephen Bronfman souhaite qu'un stade de baseball soit construit sur le site du bassin Peel.   Photo : Radio-Canada

Le fonds d'investissement Claridge, propriété de l'homme d'affaires Stephen Bronfman, et le promoteur immobilier Devimco ont annoncé, la semaine dernière, avoir conclu une entente de développement conjoint pour l'immense terrain au bassin Peel. Pendant ce temps, un mouvement citoyen s'organise à Pointe-Saint-Charles, et selon Marc-André Carignan, l'administration Plante sera sous surveillance dans ce dossier au cours des prochains mois.

« Des groupes communautaires se mobilisent et ont l’intention de se faire entendre et de soumettre leur vision quant à l’avenir du secteur », indique le chroniqueur.

Ces groupes communautaires avaient déjà réussi à bloquer le projet de déménagement du casino sur le terrain du bassin Peel. Marc-André Carignan est curieux de voir quelle influence auront maintenant ces groupes citoyens sur l’avenir du bassin Peel.

« J’ose espérer que l’administration Plante sera à l’écoute, mais ce sera assurément un très grand test quant à la planification urbaine, car s’il y a deux secteurs qui sont très sensibles et qui sont en observation à Montréal actuellement, c'est le secteur de la Molson, autour de l’actuelle tour de Radio-Canada, et le secteur du bassin Peel », mentionne le chroniqueur.

Marc-André Carignan ajoute que, si Projet Montréal était encore dans l’opposition à l’Hôtel de Ville, plusieurs voix se feraient entendre pour qu’un aménagement intelligent, comprenant du logement social, soit mis de l’avant dans la reconversion du bassin Peel.

« Là, on est au pouvoir, on a de la pression sur les épaules venant de gens très influents du monde des affaires et dans l’immobilier comme Stephen Bronfman et Devimco, alors on peut comprendre que les gens de Pointe-Saint-Charles soient inquiets pour leur quartier, alors qu’il y a déjà beaucoup de spéculation et d’embourgeoisement dans le secteur », conclut le chroniqueur.

Chargement en cours