Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mardi 21 mai 2019

Litige à Berthierville : le propriétaire du monastère plaide pour son droit de démolir

Publié le

Un monastère, ses haies et arbustes, sous le soleil.
Le Monastère des Dominicaines à Berthierville est sous le coup d'une ordonnance pour empêcher sa démolition.   Photo : Radio-Canada

À Berthierville, le monastère des Moniales dominicaines est au centre d'une controverse depuis que le promoteur immobilier qui voulait le détruire s'est heurté à la volonté du ministère de la Culture qui souhaite le préserver. Le problème, c'est que le propriétaire de l'édifice a obtenu un permis de démolition de la municipalité.

André St-Martin confirme qu’il s’est assuré que ni le terrain ni le monastère n’étaient protégés avant d’en faire l’acquisition. Il a fait ses démarches auprès de la municipalité de Berthierville et de la municipalité régionale de comté (MRC) D’Autray.

« Il n’y a jamais personne qui m’a dit qu’il y aurait une opposition, indique M. St-Martin. On m’a remis le permis le 1er avril et de là, tous les contrats ont été signés. On a coupé l’eau, on a enlevé l’électricité et le gaz. Il y avait de l’amiante dans cette bâtisse-là. Mais trois jours plus tard, un huissier vient me dire qu’il y a une ordonnance de la ministre et qu’on doit arrêter les travaux. »

Selon le promoteur, le monastère n’a pas été entretenu convenablement dans les dernières décennies, si bien que les travaux pour le restaurer seraient très coûteux.

M. St-Martin mentionne que la belle façade du bâtiment a été construite en 1938, mais qu’une annexe a été ajoutée dans les années 60.

Chargement en cours