Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mercredi 8 mai 2019

Industrie minière : le bras de fer de Grenville-sur-la-Rouge

Publié le

Une pancarte pour montrer l'opposition à la mine.
Le projet de Canada Carbon a suscité de l'opposition et est devenu un enjeu électoral (archives).   Photo : Radio-Canada / Denis Babin

C'est un scénario comparable à celui de David contre Goliath : la minière Canada Carbon a intenté une poursuite de 96 millions de dollars contre la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge. C'est 20 fois son budget annuel! Une campagne de solidarité a été lancée mardi pour aider la Ville dans ses procédures judiciaires.

Après avoir perdu sa cause en première instance, la municipalité a fait appel de la décision.

Selon le maire de la ville, Tom Arnold, la compagnie Canada Carbon a tenu pour acquis qu’elle pouvait ouvrir une mine sur le territoire de la municipalité sur la base d’une autorisation donnée par l'administration précédente.

« Ils prétendent qu’ils ont un droit acquis pour une idée, mais l’activité n’existe pas. Notre position est que nous avons le pouvoir de légiférer pour les carrières et les sablières sur notre territoire, mais pour les mines, c’est entre les mains du gouvernement du Québec. C’est pourquoi nous leur demandons de modifier leur loi pour que le pouvoir soit donné aux municipalités pour décider de leur futur », dit le maire de Grenville-sur-la-Rouge.

La campagne de solidarité De cœur et de nature avec Grenville-sur-la-Rouge vise à amasser 200 000 $ pour soutenir la collectivité.

Chargement en cours