Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mardi 7 mai 2019

La grande séduction de Lebel-sur-Quévillon

Publié le

Lebel-sur-Quévillon (archives)
Lebel-sur-Quévillon (archives)   Photo : Wikipédia

La pénurie de main-d'œuvre force certaines entreprises à faire preuve d'ingéniosité pour attirer des employés. C'est le cas de Chantiers Chibougamau, une entreprise de Lebel-sur-Quévillon qui souhaite attirer 300 travailleurs dans la région pour relancer une usine de pâtes et papiers, fermée depuis plus de 10 ans.

Un des moyens déployés par Frédéric Verreault, directeur exécutif de Chantiers Chibougamau, est la mise sur pied d’un cours de formation professionnelle qui sera accessible à 16 étudiants annuellement. Les candidats choisis seront payés pour étudier, et ils commenceront leur carrière à l’usine Nordic Kraft.

Leur salaire d’entrée sera de 23 000 $ pour les étudiants qui travailleront à temps partiel. Après moins d’un an de formation, 1170 heures de cours, les finissants pourront grossir les rangs de l’entreprise et améliorer leurs conditions de travail.

Dans le film de Ken Scott La grande séduction, des insulaires tentaient d’attirer un médecin amateur de cricket. Mais M. Verreault précise que, si l'on souhaite s’installer à Lebel-sur-Quévillon, il vaut mieux pratiquer la raquette!

Chargement en cours