Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mercredi 24 avril 2019

État des hôpitaux : « On a mis nos œufs dans le panier du CUSM et du CHUM », dit Paul Brunet

Publié le

Paul Brunet, président du Conseil pour la protection des malades
Paul Brunet, président du Conseil pour la protection des malades   Photo : Radio-Canada

L'état des bâtiments hospitaliers du Québec ne cesse de se dégrader, malgré des investissements annuels de 300 millions de dollars destinés à l'entretien. La situation inquiète plusieurs intervenants du milieu de la santé, dont le Conseil pour la protection des malades.

Paul Brunet, le président du Conseil, indique que Gaétan Barrette, alors qu’il était ministre de la Santé, avait lui-même affirmé qu’une enveloppe de 500 millions devait être allouée à l’entretien des hôpitaux. Or, M. Brunet croit qu’il ne s’agit pas d’une dépense populaire pour un gouvernement.

« Les politiciens sont plus forts pour investir dans les affaires sexy, très visibles politiquement, comme des hôpitaux neufs, plutôt que dans l’entretien », pense-t-il.

Concernant les hôpitaux neufs, M. Brunet ajoute que la création du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) n'a pas réglé la situation.

Le Conseil pour la protection des malades était en faveur de la construction de ces mégahôpitaux, mais le président précise qu’il n’y a pas d’économie d’échelle à faire en matière de centralisation des soins, d’où l’importance d’entretenir le réseau hospitalier partout en province.

Chargement en cours