Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mardi 16 avril 2019

Les souvenirs de Starmania de Fabienne Thibeault

Publié le

Image de scène en noir et blanc avec les interprètes en costumes.
La distribution de l'opéra-rock Starmania en 1979. On reconnaît sur la photo Nanette Workman, Daniel Balavoine, Diane Dufresne et France Gall, notamment.   Photo : Getty Images / GAMMA-RAPHO / Patrice PICOT

À l'occasion des 40 ans de l'opéra rock Starmania, la chanteuse Fabienne Thibeault a rassemblé ses souvenirs dans un livre, Mon Starmania : par la première serveuse automate. Elle raconte les coulisses de cette grande aventure.

Fabienne Thibeault, qui a joué dans les premières représentations de Starmania en 1979 au Palais des congrès de Paris, se souvient de la réception du spectacle à l’époque.

« Le problème, c’est que les critiques sont venus le soir de la première [le 10 avril 1979], et le spectacle n’était pas tout à fait mis en place, mais le public a embarqué tout de suite. »

Un succès immédiat

Selon elle, ce qui a fait le succès de Starmania, c’est avant tout la qualité des chansons et les thèmes de l’histoire qui parlent encore à la société d'aujourd'hui.

« C’est très rare que dans un projet de ce type il y ait autant de chansons qui sont des succès : Le monde est stone, Les uns contre les autres, Quand on arrive en ville… Et ça dure encore, parce que les chansons et l’histoire racontée par Luc Plamondon à l’époque, aujourd’hui, on est en plein dedans [...], donc c’est vrai que Starmania était prémonitoire », estime Fabienne Thibeault.

Chargement en cours