Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du lundi 15 avril 2019

Bixi poursuit son expansion malgré la concurrence

Publié le

Une station de bixis.
Une soixantaine de stations comme celle-ci s'ajouteront au réseau en 2019.   Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Bixi est prêt pour une nouvelle saison dans les rues de Montréal. Alors que le service s'implante dans cinq nouveaux arrondissements, Bixi ne s'inquiète pas de la possible arrivée sur le marché de concurrents comme les vélos Jump et les trottinettes Lime.

« Plus il y aura de vélos à Montréal, plus les gens auront envie de faire du vélo », indique Pierre Parent, directeur des communications pour Bixi-Montréal, qui se fait rassurant sur la popularité de ses vélos en libre-service.

Selon M. Parent, l’entreprise a enregistré, l’an dernier, à sa dixième année de fonctionnement, 5,3 millions de déplacements, une augmentation de 15 % par rapport à 2017.

Cette hausse d’utilisation pourrait s’observer également cette saison, alors que les arrondissements Lachine, Montréal-Nord, Saint-Laurent, Saint-Léonard et Anjou seront maintenant desservis par Bixi.

M. Parent ajoute que son équipe souhaite couvrir l'entièreté du territoire de la Ville de Montréal d’ici 2023.

Le porte-parole fait aussi valoir que le système de Bixi est bien établi, et ses stations d’ancrage demeurent les plus efficaces pour assurer l’accessibilité et la répartition des vélos sur l’ensemble du réseau.

« Les systèmes sans ancrage causent de l’encombrement dans l’espace public », rappelle-t-il.

Chargement en cours