Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du vendredi 15 mars 2019

Attentat en Nouvelle-Zélande : « Une tragédie inimaginable », dit un imam

Publié le

L'imam Hassan Guillet, porte-parole du Conseil des imams du Québec.
L'imam Hassan Guillet, porte-parole du Conseil des imams du Québec.   Photo : Radio-Canada / Jean-Simon Fabien

« Je me sens comme tout le monde, triste, déçu. Ça me démolit. » Ce sont les premiers mots de l'imam Hassan Guillet en réaction aux sombres événements de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, où 49 personnes ont été abattues dans deux mosquées.

Le porte-parole du Conseil des imams du Québec a craint le pire dès que les premières informations ont commencé à sortir, jeudi soir vers 22 h, heure du Québec. Évidemment, il était impossible pour M. Guillet de ne pas repenser à l’attentat de la grande mosquée de Québec.

« Je me rappelle, il y a deux ans, on parlait du nombre de victimes, et la situation évoluait rapidement. Hier soir, les informations sortaient au compte-gouttes, et c’est ce qui nous a fait croire au pire. C’est là qu’on s’est dit : “Oui, c’est un carnage.” »

Comme il l’a fait à plusieurs reprises depuis l’attentat de Québec, Hassan Guillet a tenu à dénoncer la culture de la haine et de la peur. « Il faut arrêter d’avoir peur l’un de l’autre, on est tous des frères et on est partenaires sur cette planète. »

Chargement en cours