Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du vendredi 15 mars 2019

L'environnement est au cœur des préoccupations de la CAQ, selon Benoit Charette

Publié le

Benoit Charette s'exprimant lors d'une conférence de presse.
Benoit Charette   Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

L'environnement est un dossier très important pour le gouvernement de François Legault, selon Benoit Charette. D'ailleurs, le prochain congrès de la Coalition avenir Québec (CAQ) portera presque exclusivement sur ce thème, annonce le ministre de l'Environnement.

Alors que 150 000 jeunes seront en grève aujourd’hui pour manifester contre les changements climatiques, M. Charette s’avance en confirmant que le premier budget de son gouvernement contiendra de belles nouvelles qui montre un souci pour ces enjeux-là.

« L’environnement, c’est une chose, mais si on n’a pas les moyens d’agir concrètement, on est très limités, mais je pense qu’on aura de nouveaux moyens dans le budget pour s’attaquer à des problématiques bien précises », mentionne le ministre Charette, qui indique toutefois qu’il ne peut en dire davantage sur le budget de son gouvernement qui sera présenté la semaine prochaine.

Alors que Québec solidaire réclame qu’on double l’enveloppe budgétaire du ministère de l’Environnement, Benoit Charette répond que le budget de son ministère vise à couvrir ses frais d’expoitation, mais que l’argent alloué à des mesures concrètes pour réduire les répercussions environnementales du Québec se trouve dans d’autres ministères, comme ceux de l'Énergie et des Ressources naturelles, des Affaires municipales et de l'Habitation, ou des Transports.

« Il faut regarder toutes les mesures que le ministère appuie et, au total, on est bien au-delà des 350 millions de dollars demandés par Québec solidaire », dit-il.

Chargement en cours