Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du vendredi 22 février 2019

Déneigement : la Ville doit déglacer les rues, selon le chef de l'opposition

Publié le

Comme le déneigement n'est pas encore effectué, plusieurs piétons marchent dans la rue.
Le trottoir enneigé de la rue Panet dans l'arrondissement de Ville-Marie à Montréal.   Photo : Radio-Canada / Jean Simard

Dans une déclaration qui a fait jaser jeudi, la mairesse Valérie Plante a déploré que la Ville serve de défouloir. Pour le chef de l'opposition à l'Hôtel de Ville, Valérie Plante ne prend pas ses responsabilités dans ce dossier.

« Cette déclaration démontre de la frustration de la part de la mairesse. Oui, on a un hiver dur, mais comme élus on est imputables, on doit faire face à [nos responsabilités] et on doit assumer nos décisions », dit Lionel Perez.

Selon le chef d’Ensemble Montréal, une mauvaise décision lors de l’épisode de pluie du début de février a engendré des conséquences pour toute la saison. C’est, selon lui, la raison pour laquelle les rues et les trottoirs sont si glacés.

« Il faut lancer une importante opération de déglaçage. Les croques-glace ne sont pas la solution, il faut sortir l’équipement lourd », dit-il.

Lionel Perez croit que l'administration Plante est dans le déni de ses responsabilités. Après avoir admis l’an dernier que la Ville devait être mieux préparée pour répondre aux caprices d’un climat changeant, il estime que les équipes de première ligne n’étaient pas mieux préparées que l’an dernier lors des dernières tempêtes.

Chargement en cours