Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du lundi 28 janvier 2019

District 31 : ce n'est pas fini pour Yanick Dubeau, selon Patrice Godin

Publié le

Le comédien Patrice Godin.
Le comédien Patrice Godin.   Photo : Radio-Canada / Jean-Simon Fabien

Dans District 31, les sergents détectives Bissonnette, Gagné et Pouliot ont passé les menottes à Yanick Dubeau et sont sur le point de faire de lugubres découvertes dans son sous-sol. Mais Patrice Godin, lui, vit en toute liberté, et il se réjouit encore de jouer le rôle de ce policier aux sombres desseins.

« Un rôle qui fait autant jaser en bien et en mal, ce n’est pas quelque chose qui arrive souvent pour un acteur. Je suis super content de faire ça, je n’ai jamais joué un méchant aussi méchant. »

Et ce n’est pas fini pour Patrice Godin et Yanick Dubeau. Il a été arrêté par ses collègues à la fin du dernier épisode, mais maintenant commence un jeu d’influence. Car le sergent détective Dubeau connaît beaucoup de secrets qui pourraient faire mal au SPGM et à la police.

« Il n’a pas dit son dernier mot, Yanick, parce qu’il sait beaucoup de choses. C’est très complexe, et une boîte de vers va s’ouvrir », dit le comédien en restant évasif.

L'homme a le visage fermé.
Le personnage de Yanick Dubeau   Photo : Aetios production

Le personnage de Yanick a commis de graves crimes dans les dernières semaines de la série, et le comédien avoue s’être senti troublé de jouer certaines scènes.

« L’épisode où Yanick tue Charlène Baribeau, qui était dans son sous-sol, j’y ai rêvé beaucoup, j’ai fait de l’insomnie, ça me troublait parce que j’étais habité par ça. En même temps, quand on a tourné des scènes difficiles comme celle-là, [que ce soit avec] avec Sophie Desmarais (Charlène Baribeau) ou Charlotte Legault (Amélie Bérubé), j’y allais à 200 %, puis je les serrais dans mes bras pour leur dire que je les aimais, que ce n’était pas vrai! »

La populaire série écrite par Luc Dionne se poursuit lundi soir à 19 h sur ICI Télé.

Chargement en cours