•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gravel le matin

Avec Alain Gravel

Déglaçage des trottoirs : le temps doux donnera un coup de main aux équipes de la Ville

Audio fil du vendredi 4 janvier 2019
Certaines rues de Montréal ont été déneigées malgré l'absence de neige.

Certaines rues de Montréal ont été déneigées malgré l'absence de neige.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Les deux épisodes de verglas qui ont touché Montréal entre Noël et le jour de l'An ont compliqué le travail des équipes de la Ville, mais la neige et le temps plus doux des dernières heures pourraient leur donner un coup de main.

« On n’a pas arrêté de travailler, on travaille depuis quatre jours pour essayer de récupérer les trottoirs dont l’état est jugé non acceptable », dit Philippe Sabourin, porte-parole administratif de la Ville de Montréal.

Avec un mercure qui oscillera entre 0 et -10 °C dans les prochaines heures, les abrasifs pourront être utilisés efficacement, et un chargement partiel de la neige devrait aussi améliorer la situation.

« Normalement, on va charger la neige lorsque les accumulations sont entre 10 et 15 cm, mais avec les 5 cm qui sont tombés dans les dernières 24 heures, 9 arrondissements enclenchent le processus de chargement partiel. »

Des secteurs ciblés seront déneigés aujourd’hui, c’est donc dire qu’il faudra être à l’affût en ce qui concerne les restrictions de stationnement (Nouvelle fenêtre).

Dans les derniers jours, l’état des trottoirs a fait rager bien des Montréalais. Certains ont même fait remarquer que les pistes cyclables étaient mieux entretenues. Ce à quoi Philippe Sabourin répond que le traitement des pistes cyclables et des trottoirs ne se compare pas, c’est comme comparer des poires et des oranges.

Comme les pistes cyclables sont aménagées sur la chaussée, elles sont plus faciles à déglacer que les trottoirs : l’asphalte se réchauffe beaucoup plus facilement que le béton, ce qui facilite le déglaçage.

Les pistes cyclables sont situées sur le réseau artériel, qui est davantage exposé au soleil que les trottoirs du réseau résidentiel.

Philippe Sabourin fait également valoir que les fameux « croque-glaces », achetés l’an dernier par la Ville, n’ont pas pu être utilisés.

Les « croque-glaces » peuvent être utilisés seulement sur de larges trottoirs, et lorsque l’accumulation de verglas sur les trottoirs est supérieure à un pouce (2,5 cm).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi

  • Tout un matin

  • Le 15-18

  • Ça s'explique

  • Mêlée politique

  • Flash info